subject
FIAF 2019
SYMPOSIUM 1

Lundi 8

9:00
Allocution de bienvenue et discours d'ouverture

SESSION 1
Futurs possibles des archives film


S’interroger sur le passé et l’avenir des archives cinématographiques, c’est d’abord ré-envisager le présent dans lequel nous sommes comme un moment de transition, caractérisé par son instabilité. Les transformations en cours aujourd’hui ne sont pas seulement techniques. Elles vont peut-être jusqu’à affecter l’identité même des archives.

Modérateur: Frédéric Maire (Directeur, Cinémathèque suisse; Président FIAF)
9:15
L'émergence des archives et pratiques de collection dans le sillage des mutations industrielles
Jon Wengström
Head of Archival Film Collections, Svenska Filminstitutet
20'
Comment j'ai appris à arrêter de m'inquiéter et à aimer la crise : La crise permanente des cinémathèques
Tiago Baptista
Cinemateca Portuguesa-Museu Do Cinema, Head of the ANIM Department
20'
La transformation numérique à la NFSA : Devenir 'Digital by Design'
Jan Müller
National Film and Sound Archive of Australia (NFSA), CEO
20'
Discussion
15'

10:30
Pause Café

SESSION 2
Leçons d'histoire


L’identité et les missions des cinémathèques nationales se sont construites à partir de leurs contextes d’origine, qui furent chaque fois différents. Les histoires institutionnelles sont toujours des histoires sociales, qui dépassent le strict domaine des archives. Cadres politiques, économiques, éducatifs ou religieux ont joué des rôles importants, qui conditionnent encore leurs évolutions contemporaines et futures.

Modérateur: Christophe Dupin (Administrateur délégué, FIAF)
11:00
Le Reichsfilmarchiv allemand (1934-1945) et les origines de la FIAF
Alexander Zöller
Filmuniversität Babelsberg (Germany), PhD candidate
15'
Du ciné-club à la cinémathèque : les origines des institutions en Amérique du Sud et les spécificités de la Cinemateca Uruguaya
Beatriz Tadeo Fuica; Alejandra Trelles
Université Sorbonne, Marie Sklodowska Curie Fellow; Cinemateca Uruguaya, Artistic Director
15'
De la projection en classe à l'archivage de films : l'histoire du CSC-Cineteca Nazionale à Rome
Daniela Currò
Cineteca Nazionale (IT), Conservatrice, Head Curator
15'
IFI Irish Film Archive- une Evolution
Kasandra O’Connell
Irish Film Institute, Head of IFI Irish Film Archive, Doctorante à l'Université de la Ville de Dublin
15'
Les missions de la Cinémathèque suisse : une perspective historique
Alessia Bottani
Cinémathèque suisse/Université de Lausanne, Researcher
15'
Discussion
15'

12:45
Déjeuner

SESSION 3
Nouveaux défis, nouvelles frontières


Au sein des archives cinématographiques, certaines collections ont un statut singulier. Les collections d’appareils, les collections « non-film » ou les supports substandards posent des problèmes spécifiques de restauration, de traitement, de valorisation. Le numérique peut participer à les simplifier, mais aussi peut-être, dans certains cas, à les compliquer.

Modérateur: Laurent Le Forestier (Professeur, Université Lausanne)
14:00
Numérisation et diffusion de la vidéo analogique
Guillaume Lafleur; Marina Gallet
Cinémathèque québécoise, Directeur de la diffusion et programmation ; Directrice de la préservation et du développement des collections
20'
La conservation des techniques du cinéma. Un prochain défi pour les archives cinématographiques ?
Stéphane Tralongo
Université de Lausanne, Chargé de cours et de recherches
20'
Documents non film en numérique natif : nouveaux supports, nouvelles pratiques archivistiques ?
Vincent Spillmann
Cinémathèque de Toulouse, Documentaliste au service iconographie, en charge du fonds photographies
20'
Discussion
30'

15:30
Pause Café

SESSION 4
Archives spécialisées


Repenser l’avenir des archives cinématographiques ne peut pas se faire dans l’abstrait : certaines institutions, de par les caractéristiques singulières de leurs missions, se trouvent confrontées à des problèmes spécifiques. Vastes ou limitées, homogènes ou transversales, ces collections d’archives spécialisées partagent ainsi des enjeux communs, décisifs pour leur évolution.

Modérateur: Benoît Turquety (Professeur, Université Lausanne)
16:00
"L'éducation est le passeport du futur..." Les archives universitaires et leurs collections spéciales dans le monde des archives cinématographiques
Lydia Pappas
University of South Carolina, Assistant Director and Curator
15'
Continuer la collection et la projection de films sur pellicules en milieu universitaire
Laure Gaudenzi
Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle, Cinémathèque universitaire
15'
Entre histoire, archives et collections de films : l'histoire de l'ANCR, Archivio Nazionale Cinematografico della Resistenza
Valentina Rossetto
Archivio Nazionale Cinematografico della Resistenza (ANCR), Film archivist and conservator
15'
Le Territoire de Marey : le cas Bourguignon
Nicholas Petiot
Cinémathèque de Bourgogne, Jean Douchet, Directeur Général
15'
Tenir le passé - Le présenter pour l'avenir
Deborah Steinmetz
Steven Spielberg Jewish Film Archive, Director and Client Services Librarian
15'
Discussion
30'

17:45
Fin de la première journée du Symposium

18:00
Réception de l’Université de Lausanne (UNIL)

subject
FIAF 2019
SYMPOSIUM 2

Mardi 9

SESSION 1
Considérations géopolitiques


La FIAF regroupe des archives cinématographiques réparties sur tous les continents. Cette extraordinaire diversité géographique entraîne une grande variété dans la manière dont ces cinémathèques sont inscrites dans leur milieu économique, politique et culturel local. Ces contextes engendrent des histoires différentes et engagent à devoir, pour chaque cas, imaginer autrement les avenirs possibles.

Modératrice: Caroline Fournier (Cheffe du Département Film, Cinémathèque suisse)
9:00
Cinémathèque de Beirut et histoires des Archives du film au Liban
Nour Ouayda
Metropolis Cinema Association
15'
Diversité sociopolitique des archives du film : transitions du passé vers l'avenir - TABLE RONDE avec les Archives nationales du film d'Iran, les Archives nationales du Film d'Albanie le Fonds national du film d'Azerbaïdjan et la Cinémathèque de Macédoine
Maral Mohsenin
Cinémathèque suisse, Restauratrice Film/Université de Lausanne, PhD student
60'
Discussion
15'

10:30
Pause Café

SESSION 2
Restauration: Éthiques et pratiques


La transition que nous vivons actuellement nous a fait basculer en quelques années d’un univers analogique à un système entièrement numérique. La rapidité des changements techniques, l’émergence soudaine de possibilités nouvelles, nous place face à la nécessité de nous reposer les questions fondamentales qui orientent notre travail – des questions que chaque projet concret reformule différemment.

Modérateur: Haden Guest (Directeur, Harvard Film Archive)
11:00
L’idée de progrès dans les domaines de la restauration et de la diffusion du patrimoine cinématographique : utopies et perspectives
Jeanne Pommeau; Caroline Fournier
Národní filmový archive, Restoration and Curatorship ; Cinémathèque suisse, Cheffe du département Film
30'
Comment Harold Brown a très tôt identifié les caractéristiques physiques des films comme des aides
Camille Blot-Wellens
Independent Researcher, Member of the FIAF Technical Commission, PhD Student at Université Paris 8
15'
Archiver le futur: élaborer de nouveaux modèles de partenariats interdisciplinaires à l'intersection des technologies photochimiques et numériques
Christopher Gorski
Analogfilmwerke e.V. (Germany), Director
15'
"Going Over the Top" : que signifie la super-amélioration des images de la Première Guerre mondiale pour les archives ?
Matthew Lee; David Walsh
Imperial War Museum, Head of Film; Imperial War Museum, Digital Preservation Consultant + FIAF Training and Outreach Coordinator
20'
Discussion
25'

12:45
Déjeuner

SESSION 3
Programmation et Diffusion


La programmation est une partie fondamentale du travail des archives. En ces temps où le numérique semble bouleverser les modes d’accès aux collections, elle constitue encore un lieu majeur de réflexion sur le rôle des cinémathèques dans la culture. C’est en réinterrogeant l’histoire des archives – au sein de la FIAF et ailleurs – que l’on peut redécouvrir des recherches et des tentatives singulières, qui peuvent aujourd’hui encore constituer des pistes originales pour construire l’avenir de la programmation dans les cinémathèques.

Modératrice: Chicca Bergonzi (Adjointe de Direction, Cheffe du Département Programmation et diffusion, Cinémathèque suisse)
14:00
Penser la programmation à la FIAF. Du partage des films à l’échange des savoirs
Stéphanie Louis
Ecole nationale des chartes, Coordinatrice des activités de recherches
15'
FIAF Member Service / FIAF Pool: partage de copies films dans les années 60
Catherine Cormon
EYE Filmmuseum, Head of Collection Management
15'
Enrichir et élargir sa propre identité et ses contenus par l'exploration des activités de programmation et des pratiques de distribution dans la période actuelle de la Cinémathèque chinoise
Xianghui Sun; Wenning Liu
China Film Archive, Director ; China Film Archive, International coordinator Planning and Information Department
15'
Les dimanches du Lichtspiel
David Landolf
Kinemathek Lichtspiel Bern, Director
15'
Discussion
30'

15:30
Pause Café

SESSION 4
La communauté des archives cinématographiques


La transition numérique a transformé tous les aspects de l’activité des archives ; mais elle a sans doute surtout bouleversé les modes d’accès aux films. Le catalogue devient visible sous forme de plateforme, permettant une nouvelle circulation des données. Ce mode de visibilité inédit peut donner aux cinémathèques une place plus centrale dans l’espace culturel, mais impose en retour de repenser profondément la relation entre archives et détenteurs des droits.

Modérateur: Jon Wengström (Chef des Collections film, Svenska Filminstitutet)
16:00
Une plateforme muséologique mondiale pour préserver, promouvoir et questionner en permanence l'histoire du cinéma : comment envisager cette plateforme ?
José Manuel Costa
Cinemateca Portuguesa, Director
15'
"The Transparent Vault": Construire un catalogue central on-line des fonds du cinéma allemand
David Kleingers
Deutsches Filminstitut, Co-director of strategic development
15'
Le Projet Chaplin
Cecilia Cenciarelli
Fondazione Cineteca di Bologna, Head of Research and Special Projects
15'
L'avenir du cinéma peut-il être libre (comme dans la bière et dans la parole) ?
Matěj Strnad
Národní filmový archiv, Head of Curators
15'
Discussion
30'

17:30
Allocution de clôture

17:45
Fin du symposium

18:00
Photo officielle du 75ème congrès FIAF


subject
FIAF 2019
SECOND CENTURY FORUM

Mercredi 10

1ère Partie

En coopération avec nos pairs des organisations professionnelles rassemblées au sein du CCAAA (Conseil de coordination des associations d’archives audiovisuelles), nous œuvrons activement et partout dans le monde à l’identification des dangers qui pèsent sur des archives et unissons nos forces pour les prévenir.

Au cours des quatre dernières années, la FIAF n’a eu de cesse d’insuffler au CCAAA force, solidarité, clarté et efficacité. Nous prendrons cette année la parole devant le Congrès de la FIAF pour exposer quelques-unes des questions qui nous occupent en priorité, pour en décrire le contexte et pour recueillir vos réflexions sur tous ces sujets. Cette année, le Second Century Forum dévoilera d’abord l’ensemble de ces enjeux mondiaux, puis s’ouvrira sur un débat avec nos membres. Le Forum sera axé sur les actions que soutient le CCAAA, en particulier dans les domaines des archives en danger, de la préparation aux catastrophes, de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel, du Symposium technique conjoint, de la formation et la sensibilisation, et du programme Mémoire du monde.

C’est Rachael Stoeltje, Présidente du CCAAA, qui animera le Forum. Brecht Declercq, Secrétaire général de la FIAT/ IFTA, et Pio Pellizzari, membre du Comité exécutif d’IASA, ainsi que nos collègues du CCAAA se joindront à elle pour contribuer au débat.

Bref historique du CCAAA :
En 1999, la Roundtable of Audiovisual Records (Table ronde des enregistrements audiovisuels) a reconnu le besoin pour les archivistes de s’engager plus activement et de collaborer à l’élaboration et à l’adoption de politiques de défense et de préservation des archives du monde entier. En l’an 2000, ladite Table ronde devenait le CCAAA (Conseil de coordination des associations d’archives audiovisuelles). Le CCAAA défend les intérêts des organisations professionnelles d’archives du monde entier travaillant à la conservation de documents audiovisuels, ce qui englobe films et émissions de télévision et de radio, et d’enregistrements audio de toutes sortes. Aujourd’hui le CCAAA fait office de passerelle entre les huit organisations qui en sont membres et qui ont pour mission de préserver le patrimoine audiovisuel mondial.

9:00
Travailler de concert avec les organisations professionnelles du monde entier pour atteindre les objectifs que nous partageons

10:30
Pause Café

2ème Partie

Comme tous les affiliés de la FIAF le savent bien, il y a peu, le cinéma de patrimoine vivait surtout dans les cinémathèques et quelques salles spécialisées, dans les ciné-clubs, les Festivals de Bologne ou de Pordenone, un peu à la télévision, en VHS – puis en DVD. Aujourd’hui, en raison notamment du développement du numérique, les films «anciens» ont peu à peu trouvé une nouvelle vie. Les festivals de films contemporains les plus importants comme Cannes ou Venise ont ouvert des sections spécifiques. De nouveaux festivals ont vu le jour, comme le Festival Lumière à Lyon. Des salles «vintage» se sont ouvertes. Et la diffusion des films classiques dépasse aujourd’hui très largement la salle de cinéma, à travers les plateformes numériques, qu’elles soient publiques ou privées, spécifiquement dédiées ou non.

Cela pose ainsi de très nombreuses questions liées aux droits des œuvres et des auteurs, au rôle des institutions qui ont, des années durant, préservé les éléments analogiques de ces films du passé, à l’éthique des numérisations et des restaurations, à la manière dont ce patrimoine peut et doit être mis en valeur, et bien sûr à la conservation de ces nouveaux éléments numériques.

Profitant de la présence à ce congrès de représentants de dizaines d’archives cinématographiques du monde entier, et avec un panel d’invités représentatifs de ces acteurs du patrimoine, nous proposons une table ronde pour dessiner un premier état des lieux de «nouveau» marché, de ses développements possibles et des difficultés auxquelles il se confronte.

11:00
Table ronde réunissant certains des acteurs actuels majeurs de ce «nouveau» marché du film de patrimoine: archives, ayant-droits, festivals, diffuseurs.

12:45
Déjéuner

13:45
Ateliers des Commissions FIAF

DU PASSE AU FUTUR DES ARCHIVES CINEMATOGRAPHIQUES


Les archives cinématographiques sont aujourd’hui dans une phase de transition, liée notamment au recours au numérique à tous les niveaux de leur activité. La généralisation de nouveaux procédés de restauration des œuvres, de nouveaux modes de circulation, de mise en valeur, de catalogage, la gestion de ces nouveaux objets, ont d’importantes répercussions sur le travail des archivistes dans tous les domaines. Cette transformation est si importante qu’elle peut en venir à affecter la mission même ou la forme des archives de films.

Ce symposium propose de discuter ensemble des questions centrales posées par cette transition, en la replaçant dans une double perspective : celle du PASSÉ, renvoyant à l’histoire des archives, des institutions, des pratiques et des valeurs, et celle de l’AVENIR, afin d’essayer d’anticiper non seulement les problèmes à résoudre, mais aussi les apports des techniques et des pratiques futures rattachées aux cultures de la mémoire et du patrimoine.

L’analyse du contexte de création de certaines archives et de leur évolution au fil des ans peut nous aider à envisager le futur de nos institutions et à imaginer au mieux leur développement. Pour cette raison le symposium entend encourager les propositions de réflexion qui tentent une approche transversale qui ne prenne pas seulement en compte le passé ou le futur.

Nous souhaitons que les contributions proposées pour ce symposium soient aussi attentives, dans cette perspective, à la diversité des archives cinématographiques, par exemple au plan institutionnel (archives nées en lien avec des ciné-clubs et maintenant confrontées à la disparition de ceux-ci, au sein d’universités, sous l’impulsion de gouvernements, etc.) ou géographique (le numérique a pu favoriser l’émergence de nouvelles archives, liées à un lieu ou à un groupe particulier ; mais il a pu aussi engendrer des problèmes de reconfiguration pour des archives disposant de ressources insuffisantes ou confrontées à des supports et des corpus singuliers).

Enfin, les contributions sont invitées à s’attacher à ce qui caractérise les missions des archives, telles qu’elles ont été définies à l’époque du photochimique et telles qu’elles évoluent à l’époque du numérique.

Nous détaillons ci-dessous quelques exemples – non exhaustifs – de thèmes possibles :
  • Les différentes origines des archives (statut privé, municipal, étatique, etc. ; institution autonome ou intégrée dans une autre structure – musée, bibliothèque, archive nationale, centre de cinéma national, etc.), et l’impact de ces différences sur le développement et la nature des missions.
  • La constitution des collections du passé au futur, notamment les questions liées aux dépôts volontaires qui ont constitué la base de nombreuses archives et qui tendent à disparaître avec le numérique, ainsi que l’évolution des dépôts légaux et contractuels.
  • La mise en valeur des collections, la programmation et diffusion du cinéma du patrimoine au sein des cinémathèques : comment ces activités ont évolué au fil des ans, et les nouveaux enjeux à l’heure d’internet et du numérique.
  • L’évolution des relations avec les ayants-droit, d’une méfiance historique devenue compréhension mutuelle, et, à l’avenir, d’un risque de blocage de l’utilisation des collections par ces mêmes ayants-droit.
  • L’histoire et perspectives des politiques d'acquisition de films photochimiques et de films numériques : critères de choix et possibilités techniques. 
  • Les stratégies de conservation en évolution permanente : évolution des savoirs et des pratiques dans les domaines photochimiques et numériques.
  • Les bases de données en chantier : de la multiplicité des outils de description des collections accumulés au fil du temps à la volonté de tout fusionner dans un même outil au sein d'une ou de plusieurs institutions. 
  • Les défis du catalogage face aux objets numériques : identification, localisation, métadonnées, création permanente de nouveaux formats, lien avec les objets physiques.
  • L’évolution de la documentation des processus de restauration.
  • Les nouvelles possibilités techniques de restauration et les questions qu'elles soulèvent quant à l'éthique de restauration.
  • La restauration et numérisation : confusion des terminologies et nouvelles difficultés d'identification pour les archivistes.
  • Le choc des générations. Des métiers en transition : transfert de connaissances et nouvelles pratiques. 

Les contributions individuelles doivent durer autour de 15/20 minutes (hors séance de questions). Merci de nous soumettre vos propositions en résumant les grandes lignes de votre contribution (en 150 mots environ) et d’adjoindre une courte biographie.

Les propositions peuvent être présentées dans une des trois langues du symposium et de la FIAF (anglais, français ou espagnol).

Le symposium doit être l’occasion de discussions et de partage. Par conséquent, les propositions allant au-delà de la simple présentation sont fortement encouragées. Pendant la phase d’examen et de retours, les organisateurs du symposium et son comité d’experts pourront livrer leurs commentaires et suggestions aux candidats afin de mettre au point un programme de symposium à la fois complexe et compact. Certaines propositions pourront se voir recommandées à d’autres événements du congrès et d’autres devront être refusées.

Les propositions doivent être envoyées à cette adresse : [email protected]

CALENDRIER

Nouveau délai de réception des propositions: 15 décembre 2018
Réponse des organisateurs : 31 janvier 2019

ORGANISATION DU SYMPOSIUM

Cinémathèque suisse et Section d’histoire et esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne (UNIL)

COMITÉ D’EXPERTS

Chicca Bergonzi, Cheffe du département Programmation et diffusion de la Cinémathèque suisse
Christophe Dupin, Administrateur délégué de la FIAF
Caroline Fournier, Cheffe du département Film de la Cinémathèque suisse
Haden Guest, Directeur du Harvard Film Archive
Laurent Le Forestier, Professeur, Université de Lausanne
Benoît Turquety, Professeur, Université de Lausanne
Jon Wengström, Chef des Collections film du Svenska Filminstitutet


En Suisse, le Canton de Vaud et la Ville de Lausanne accueillent deux institutions de premier plan pour le développement de la recherche en cinéma et la conservation des films : la Cinémathèque suisse, d’une part, et l’Université de Lausanne, d’autre part, avec en son sein la Section d’histoire et esthétique du cinéma de la Faculté des lettres. Bénéficiant de liens historiques avec la Cinémathèque suisse, l’Université de Lausanne propose une formation universitaire en études cinématographiques – la seule en Suisse romande – couvrant l’ensemble des études supérieures, depuis le baccalauréat jusqu’au doctorat. Depuis 2010, les relations avec la Cinémathèque sont considérablement renforcées grâce à un partenariat qui leur donne une force et une ampleur nouvelles, la Collaboration UNIL+Cinémathèque suisse.

Outre la proximité géographique des institutions, le partenariat entre la Cinémathèque suisse et l’UNIL doit beaucoup à Freddy Buache, qui a œuvré dès les années 1950 en faveur d’une approche érudite du cinéma, mais également pour un rapprochement avec le milieu de l’enseignement universitaire. En 1966, l’introduction officielle du cinéma à l’UNIL, sous la forme d’un cours de sociologie du film dispensé par le professeur Alphons Silbermann, s’appuie déjà sur une collaboration active avec l’institution voisine. En 1984, Freddy Buache crée un cours d’histoire du cinéma à l’École cantonale des beaux-arts – l’actuelle ECAL –, puis le poursuit à l’UNIL et continue de l’enseigner aujourd’hui, bientôt 35 ans après sa création ! En 1990, la Section d’histoire et esthétique du cinéma est donc logiquement fondée sous les auspices de la Cinémathèque, avec l’ouverture d’une chaire attribuée au professeur François Albera. L’arrivée d’Hervé Dumont à la direction de la Cinémathèque en 1996 prolonge cette dynamique collaborative, aboutissant à la publication en 2007 de deux ouvrages essentiels codirigés avec la professeure Maria Tortajada, Histoire du cinéma suisse 1966-2000 (2 tomes).

Sur les bases établies par ses prédécesseurs, Frédéric Maire donne, peu de temps après son arrivée à la direction de la Cinémathèque, un élan décisif à la collaboration entre les deux institutions, en définissant avec Maria Tortajada un projet de partenariat ambitieux et novateur, soutenu par le Recteur de l’UNIL Dominique Arlettaz. Lancé en 2010, ce partenariat vise à doter les deux institutions des moyens nécessaires au plein développement de projets communs, allant dans le sens de la valorisation des archives de la Cinémathèque, de l’organisation d’activités conjointes et de la médiation culturelle. L’originalité de la Collaboration tient surtout à l’interaction constante entre archivistes et universitaires, posée d’emblée comme condition du partenariat. En 2018, la Collaboration UNIL+Cinémathèque suisse affiche ainsi un premier bilan de 7 projets de recherche, dont 5 ont sollicité et obtenu le soutien financier du Fonds national suisse de la recherche scientifique. L’organisation conjointe du symposium « Du passé au futur des archives cinématographiques » (8-9 avril 2019) constitue une étape importante dans le développement de la Collaboration.

www.unil-cinematheque.ch

Cinémathèque suisse
Casino de Montbenon
Allée Ernest-Ansermet 3
1002 Lausanne

Tél: +41 58 800 02 00
info(at)cinematheque.ch